Aliments et boissons à éviter

nylah-un-chat-qui-fait-le-buzz-sur-la-toile

Café et thé : Même à faible dose, la caféine peut déclencher vomissements, tremblements, palpitations cardiaques, difficultés respiratoires. Attention aux boissons et colas contenant de la caféine.

Chocolat : Outre la caféine, le chocolat contient de la théobromine, un stimulant cardiaque. Plus il est noir, plus il est dangereux: hyperactivité, vomissements, diarrhées.

Fruits : Raisins (même secs) et rhubarbe (y compris les feuilles) provoquent tremblements, salivation et insuffisance rénale. Abricots, pêches, prunes, poires, cerises: risque de plaques rouges, dilatation des pupilles, difficultés respiratoires et vertiges. Attention, les noyaux aussi sont toxiques! Les noix, riches en phosphore, sont indigestes. La noix de Macadamia est la plus nocive: fièvre, faiblesse, tremblements, paralysie.

Privilégiez pommes, bananes, pastèques (enlevez les pépins)

Légumes : Ail et oignon (même en petites quantités répétées) détruisent les globules rouges. Risque d’anémie: vomissements, faiblesse, difficultés respiratoires voire arrêt cardiaque. L’avocat entraîne douleurs à l’estomac, vomissements, pancréatite. Sa coquille contient une toxine mortelle. Évitez la pomme de terre: peu digeste cuite, elle entraîne des calculs rénaux si elle est crue. La plus nocive: la patate douce provoque diarrhées et même hallucinations.

Privilégiez carottes, concombres et courgettes

 Viande : Ne donnez pas de viande ou poisson cru en raison du risque de contamination bactérienne. Préférez la viande maigre cuite.

Os : Cuits, les os sont dangereux car ils sont cassants: risque de blessures aux gencives, d’étouffement ou de perforation du tube digestif s’ils sont ingérés. Donnez-lui des os de grande taille (de bœuf par ex.) et crus.

Les œufs : Les œufs crus sont déconseillés car ils présentent des risques de contamination bactérienne. De plus, le blanc d’œuf cru contient une enzyme qui détruit la vitamine B8, utile à l’absorption des protéines et des graisses.

Les laitages : Comme les humains, les animaux digèrent mal le lait à l’âge adulte: ballonnements, vomissements, diarrhées en cas d’intolérance au lactose. Privilégiez fromage et yaourt. Evitez les produits au lait fermenté.

Médicaments : Ne donnez jamais un médicament de votre armoire à pharmacie! C’est la 1ère cause d’empoisonnement chez les animaux. Par exemple, une faible dose de paracétamol peut s’avérer fatale.

Attention aux insecticides!

C’est un produit assez commun qui peut  présenter des conséquences désastreuses sur les félins : la perméthrine 

Cette sustance est présente dans nombreux produits, notamment les insecticides.

Voici une liste non exhaustive de produits pouvant contenir de la perméthrine :

  • Produits d’entretien et de traitement du bois,
  • Produits insecticides: sous n’importe quelle forme (poudre, spray, liquide, fumigène…) et pour lutter contre n’importe quels insectes,
  • Produit insecticides professionnels, notamment ceux utilisés pour venir à bout des nids de guêpes,
  • Médicaments pour traiter la gale,
  • Médicaments pour traiter les poux et les lentes,
  • Les traitements anti puces pour chiens (dangereux pour les chats).

Les symptômes d’une intoxication sont assez communs: - troubles digestifs  puis – convulsions musculaires. L’empoisonnement pourra également toucher son système respiratoire et entrainer la mort rapidement et brutalement.

A ce jour, il n’existe malheureusement aucun remède pour les empoisonnements à la perméthrine. Le vétérinaire pourra  limiter l’absorption du toxique avec des charbons activés et décontaminer  la peau et la fourrure de l’animal.

Source : 60 millions de consommateurs

Le muguet : attention, danger !

1er mai rime avec muguet. Une plante qui s’avère toxique pour le chien, le chat et les rongeurs.

muguet Le muguet, comme d’autres plantes d’intérieur et d’extérieur, est considéré comme toxique pour le chien et le chat. Sans oublier les rongeurs. Il contient des substances irritantes ainsi que des dérivés toxiques.

Son ingestion peut entraîner des problèmes cardiaques. Son pouvoir toni-cardiaque peut en effet ralentir le rythme des battements du cœur (la plante que l’on nomme digitale a les mêmes effets), tout en augmentant la pression artérielle.
Une intoxication par cette plante peut aussi être responsable de troubles rénaux avec augmentation des mictions du fait de son action diurétique.

Il faudrait cependant que l’ingestion soit importante (tout dépend notamment du poids de l’animal), mais mieux vaut se montrer prudent.

À noter que toutes les parties de cette plante (feuilles, fleurs, tige) sont toxiques et l’eau dans laquelle elle a reposé peut aussi à son tour contenir des substances toxiques.
Les symptômes d’une intoxication par le muguet, outre la baisse du rythme cardiaque sont des vomissements, voire une diarrhée. Des troubles qui ne sont pas propres à cette intoxication qu’il n’est pas non plus facile de repérer si l’on ne prend pas son chien, chat ou rongeur sur le fait.

Il peut y avoir également des convulsions.

Il s’agit bien d’une urgence vétérinaire et il faut alors consulter sans attendre.

Les chats et les fenêtres: attention danger!

Voici les conseils du Dr Noémie Tommasini pour éviter le moindre accident:

« Le risque de chute

Les chats d’appartement apprécient de regarder par la fenêtre, faute de courir les jardins. Mais ils peuvent aussi vouloir s’aventurer sur le rebord de la fenêtre, sur la balustrade d’un balcon ou encore dans les gouttières et sur les toits.

Si certains chats habiles se débrouillent bien dans ces situations périlleuses, aucun chat, même le plus adroit, n’est à l’abri d’un accident ! Un bruit inhabituel qui l’effraie, une chasse aux oiseaux, un revêtement glissant et c’est la chute. Quand les beaux jours arrivent, en clinique vétérinaire, il n’est pas une semaine sans que l’on nous amène un chat tombé par la fenêtre.

Quelque soit la hauteur, une chute d’un ou plusieurs étages peut être gravissime voir mortelle. Elle peut entraîner des fractures, des lésions pulmonaires, ou des organes internes (une rupture de la vessie par exemple). Certains chats après une chute n’expriment pas de symptôme dans un premier temps. Mais il faut toujours vérifier cela par un examen clinique effectué par votre vétérinaire si des conséquences du traumatisme invisibles à cet instant ne risquent pas de s’exprimer dans les jours qui suivent l’accident. Le vétérinaire peut avoir besoin de réaliser des examens complémentaires pour détecter certaines lésions (une radiographie et/ou une échographie par exemples).

Mais qu’en est-il des chats qui retombent toujours sur leurs pattes ?

Il est en effet, possible mais pas systématique, que lors d’une chute, le chat retombe sur ses pattes. Mais en aucun cas son corps n’est fait pour subir une telle chute. Ne seraient-ce que les os qui forment ses membres, mais aussi les organes internes, subissent une secousse violente, brutale.

Les fenêtres oscillantes et oscillo-battantes

Certaines fenêtres oscillantes ou oscillo-battantes (parfois appelées fenêtre à soufflet), peuvent s’ouvrir par des charnières verticales. La fenêtre bascule alors vers l’intérieur, laissant une ouverture en haut de la fenêtre. Sur le côté de la fenêtre, cette ouverture a une forme de triangle et c’est cet endroit qui est particulièrement dangereux pour nos chats.

Le chat tente de passer par cette ouverture, mais reste bloqué le plus souvent au niveau du ventre, mais cela peut être au niveau du thorax, du cou. Le chat se retrouve alors aucune prise, coincé dans cet espace qui le comprime. Cela peut entrainer des lésions d’organes internes, des hémorragies, couper la circulation d’une partie du corps et même entrainer la mort de votre compagnon.

Comment protéger ses fenêtres ?

Surveiller son chat en permanence est souvent illusoire, il est donc conseiller de sécuriser ses fenêtres et balcons.
Pour cela, il existe des filets et grillages qui s’adaptent à la dimension de vos fenêtres. Si vous êtes bricoleurs/ses vous pouvez réaliser un cadre en bois que vous placerez dans l’ouverture de la fenêtre. Le grillage peut aussi être agrafé directement au chambranle s’il est en bois.
Pour les fenêtres oscillo-battantes des grilles existent qui se fixent sur le côté de la fenêtre et sur le dessus.

Mieux vaut toujours prévenir les chutes et accidents, mais si un accident se produisait rendez-vous immédiatement chez votre vétérinaire.  »

Consulter l’article d’origine ici

Comments are closed.