Pourquoi payer pour adopter quand on peut avoir un chaton gratuit ?

Comment ne pas se poser cette question… dont la réponse semble si évidente !

Adopter un chat, c’est accueillir un nouveau membre au sein de la famille. Un membre peu envahissant et peu coûteux, mais qui peut tout de même vivre une vingtaine d’années ! Utiliser le mot « adoption » comme pour un enfant n’est donc pas exagéré : en effet si tout se passe bien, le chat ou l’enfant feront partie de votre vie quotidienne sur une période de temps comparable.

On ne prend pas un tel engagement à la légère, il est donc essentiel d’avoir un maximum de garanties au moment de l’adoption pour être sûr que tout va bien se passer par la suite.

Adopter via une association en général (Cats’ City en particulier)

OFFRE CES GARANTIES.

Nous prenons soin de nos chats avec amour (ils vivent en liberté au local et certainement pas dans des cages !). De ce fait ils sont habitués à vivre avec l’homme dans une relation d’harmonie et de confiance. Ce sont des chats magnifiques, équilibrés, affectueux, rigolos, joueurs et très câlins. À leur arrivée dans l’association ils sont stérilisés, soignés, vaccinés, et nous garantissons leur parfait état de santé et leur « adoptabilité » à tous points de vue. La participation financière demandée par l’association couvre simplement les frais vétérinaires engagés pour le bien-être et la santé de votre futur compagnon.

Nous aimons sincèrement nos chats et même après l’adoption nous continuons pendant quelques mois à prendre régulièrement de leurs nouvelles pour être sûrs que tout se passe bien. Et en cas de souci ou pour toute question, les gens savent qu’ils peuvent compter sur nous.

Adopter gratuitement auprès d’un particulier n’offre aucune garantie,

BIEN AU CONTRAIRE.

Si la gratuité est attractive au premier abord, il faut rester lucide : les gens donnent rarement pour rien quelque chose (objet ou animal) pour lequel ils ont investi beaucoup de temps et d’argent. On peut craindre que, par ignorance ou négligence, la personne n’a pas spécialement pris soin de sa chatte et de ses chatons, ni de leur santé. Si elle n’a pas fait stériliser son animal pour économiser quelques dizaines d’euros, comment avoir la moindre certitude pour le reste :

  • A-t-elle eu tous ses tests de dépistage des maladies les plus courantes ?
  • Est-elle à jour de ses vaccins ?
  • Est-elle tatouée ou pucée conformément à la loi ?
  • A-t-elle reçu une alimentation de bonne qualité ?

Si on prend un instant pour y réfléchir les conclusions ne peuvent qu’être pessimistes : si la personne n’a pas voulu s’embêter et dépenser de l’argent, elle n’a probablement pas payé non plus des soins vétérinaires de qualité ni acheté de la bonne nourriture pour son animal… il y a plutôt des chances pour que ce soit l’inverse.

Plus grave : si la chatte attend des chatons, c’est qu’on l’a laissée vagabonder dehors sans contrôle, et qu’elle a été engrossée par un matou anonyme susceptible de lui avoir transmis une leucose féline, voire même le sida du chat. Et dans ce cas, peut-être pas intentionnellement (mais qui sait ?), il se peut qu’on soit en train de vous proposer des chatons contaminés.

Dans tous les cas, la personne offre gratuitement ses chatons parce qu’ils ne l’intéressent pas et qu’elle veut simplement se débarrasser de bouches à nourrir.

Dans le pire des cas, qui sait si la personne n’est pas allée jusqu’à manipuler les chatons avec rudesse, sans aucune affection ? Dans ce cas les chatons développeront des troubles de la personnalité, une anxiété et une méfiance instinctive de l’humain bien compréhensible. Le « mignon chaton gratuit » deviendra vite un chat perturbé, asocial et hyper craintif ou agressif.

Mais bien sûr, puisque vous avez eu le chaton gratuitement, dorénavant la personne s’en lave les mains et refusera toute responsabilité : désormais c’est votre problème, plus le sien !

Et c’est là que les ennuis peuvent commencer, et votre « chaton gratuit » pourrait très bien vous coûter extrêmement cher sur le long terme (frais vétérinaires importants et réguliers s’il a une mauvaise santé, nécessité d’acheter une nourriture adaptée plus chère et difficile à trouver, éventuels dommages causés dans la maison voire sur ses occupants si l’animal est perturbé psychologiquement et a des comportements pathologiques ou agressifs, etc.)

Bien sûr les choses peuvent également se passer très bien avec un chaton gratuit… simplement il est impossible d’avoir la moindre certitude à l’avance. Alors pourquoi prendre un tel risque ? Vu l’enjeu mieux vaut (de loin !) débourser une petite somme au moment de l’adoption, et être tranquille par la suite !

Comments are closed.